Le livre est là !

Fruit de plusieurs mois de travail, L’Heure des ombres a enfin sonné !

A travers ce florilège de nouvelles et de poèmes, vous découvrirez un monde en clair obscur où les ombres prennent vie. Sombres silhouettes qui doublent les êtres, il leur arrive de vivre un destin plus palpitant que leurs propriétaires malchanceux ; certaines se muent en de fidèles inspiratrices, d’autres en redoutables prédatrices. Parfois unies ou tristements isolées, leurs contours impénétrables s’animent vers un curieux destin. Au total, 32 auteurs, 3 illustratrices
et 28 éditeurs ont contribué à rendre ce voyage au cœur des ombres possible.

Accompagné au fil des pages par les œuvres en noir et bleu, l’ouvrage invite aux songes, aux quêtes intérieures, aux vies secrètes parfois grandioses. S’inspirant de ces existences dissimulées, huit mystérieuses illustrations se cachent à l’intérieur du livre ; la lumière les révélera aux plus curieux !

Appel à textes

C’est le grand jour. Si vous appartenez à la communauté des rêveurs, il est temps de rejoindre les éditeurs qui ne dorment jamais !

Nous vous proposons d’explorer le motif de l’ombre. Double discret de nous-même, elle accompagne chaque instant de notre vie, emprunte notre silhouette, imite chacun de nos faits et gestes. Et si en l’absence de lumière, quand l’obscurité l’engloutit, notre ombre s’animait… 

            Ainsi le sujet de notre recueil est-il né : Que fait l’ombre dans l’ombre ?

Amusez-vous en imaginant que les ombres prennent vie dans l’obscurité et acquièrent une volonté propre ! De simples surfaces plates et inanimées, celles-ci deviennent de véritables personnages agissant au sein de leurs histoires respectives.
Que fait ce double lorsqu’il s’éveille, comment prend-il forme, comment se détache-t-il, comment se définit-il par rapport à nous, quelles sont ses relations avec son propriétaire… À vos plumes ! À vos claviers ! 

Le recueil se présentera comme un ensemble de textes de 12 000 signes chacun maximum (espaces comprises) partant du postulat que les ombres (ou une ombre en particulier) s’animent dans l’obscurité et prennent alors leur indépendance vis-à-vis de leurs « propriétaires ». L’idée étant de donner vie à « l’ombre », qui d’habitude n’est que contour. De simple phénomène optique, celle-ci devient un véritable personnage agissant au sein de l’histoire ; les causes de cette liberté, ses limites, l’utilisation qu’en fait l’ombre et sa découverte (ou non) par son propriétaire sont laissées à l’imagination de l’auteur, qui possède une grande liberté dans le choix du genre, du ton et de la forme de son texte.

Alors, envoyez vos textes à somnambuleseditions@gmail.com avant le 17 novembre 2019 !

Pour plus d’informations, consulter notre charte éditoriale.

Les Somnambules